TRADITIONS " le mai "

En Périgord, les mais sont dressés pour honorer le nouvel élu local, le patron, pour orner le faîtage des maisons bâties, au moment de la fin des travaux et enfin les futurs époux. Le tronc est orné à mi-hauteur de rubans symboles de purification. De couronnes symboles de victoire, de drapeaux et d'une pancarte portant par exemple l'inscription "honneur à notre élu" ;
La plantation d'un mai est l'occasion de se retrouver et de célébrer l'évènement en partageant un moment convivial.

Suite aux élections de mars 2008, le mai communal a été planté le 17 mai dernier afin de célébrer l'arrivée des nouveaux élus.
Le mai en images !
                   
Historique de l'arbre de la liberté
La plantation d'un arbre de la liberté a été inventée sous la révolution. Le "mai" est un mât en bois, arbre ébranché jusqu'au houppier, que l'on plante le premier jour pour fêter le renouveau printanier.
Sous l'ancien Régime, un "mai d'honneur" était souvent planté devant la porte du seigneur par le villageois, en marque de respect, ou dans les bourgs devant la maison des élus. Les révolutionnaires ont repris cette tradition pour l'appliquer à "l'amour de la liberté", dont la nature féconde est le symbole. Représentant de l'Union des citoyens, l'arbre de la liberté remplit également une fonction pédagogique et civique.
Le 1er arbre a été planté en mai 1790, ensuite les plantations se multiplient spontanément à partir de l'été 1792, après l'entrée en guerre de la nation. Mais le premier texte officiel, qui commence à institutionnaliser la plantation de l'arbre, ne date que du 22 janvier 1794; Vers 1798-1799 l'arbre devient pour une courte période, une fête nationale obligatoire.
Dans le Périgord, des "mais insurrectionnaires" étaient dressés, dans le contexte d'une révolte populaire. Les paysans refusaient de continuer de payer des droits féodaux. Dans d'autres cas, l'arbre de la liberté devient obligatoire sous peine de prison (1794 à Ernes-Calvados). Mais le temps passe, et l'héritage de la Révolution, avec les notions de liberté, d'égalité et fraternité, s'installe dans les esprits. En 1848, la plantation des arbres de la liberté s'effectue dans un contexte pacifique.
Haut/Top